Microbiote, alimentation et santé

Pourquoi et comment prendre « soin » de notre microbiote

Qu’est ce que le microbiote ?

  • Ensemble de micro organismes (bactéries mais aussi virus, levures…) présents dans tout notre corps.
  • Le microbiote intestinal (appelé aussi flore intestinale) est le plus étudié. Des milliards de bactéries dans notre intestin, avec une diversité maximale dans le colon. 1000 espèces différentes et environ 160 espèces chez un individu.
  • Implantation cruciale à la naissance (favorisée par un mode d’accouchement par voix basse, par un allaitement au lait maternel, par l’absence de traitement antibiotique). A partir de 2 ans le microbiote est stable, il correspond au microbiote que nous aurons à l’âge adulte.

    Microbiote complexe et diversifié.

    On a chacun son propre microbiote et sa composition est stable. Nous vivons avec lui en symbiose (= équilibre, réponse régulatrice).

  • 3 rôles sont attribués au microbiote : création et structure de la barrière intestinale, protection contre les agents pathogènes (développement du système immunitaire), effet sur les fonctions métaboliques glucidiques et lipidiques (production d’acides gras à chaînes courtes : butyrate, acétate… qui contrôlent la façon dont on stocke ou régule notre énergie).
  • La composition de ce microbiote peut être modifiée, perturbée par certains facteurs comme l’alimentation, le stress, la sédentarité, la prise de médicaments (chimiothérapie, antibiotiques), la pollution (métaux lourds), le vieillissement. Le microbiote se déséquilibre (= dysbiose, diminution de la réponse régulatrice et augmentation de la réponse inflammatoire) et peut entraîner l’apparition de certaines maladies chroniques : Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (= MICI : maladie de Chron et RCH – Recto Colite Hémorragique), obésité, diabète, allergies (et peut être aussi cancer colorectal, dépression).

Comment bien nourrir notre microbiote ?

  • Consommer des pré et probiotiques.

Les probiotiques sont des micro organismes vivants (bactéries, levures). Les plus connus sont les bactéries lactiques (Lactobacilles, Bifidobactéries) que l’on trouve dans les yaourts ou en pharmacie et l’ultra levure (Saccharomyces boulardii). Ce sont une partie des « bonnes » bactéries de notre microbiote. Elles permettent de le rééquilibrer. Elles préviennent et traitent les diarrhées.

Les prébiotiques sont des ingrédients alimentaires non digestibles, c’est en fait la « nourriture » du microbiote. Ce sont des « sucres » (fructo-oligosaccharides, galacto-oligosaccharides, inuline) présents naturellement, surtout dans les végétaux (artichaut, endive, banane verte, topinambour, ail, oignon, panais, salsifis, poireau) mais aussi dans le blé complet, le seigle, l’avoine. On peut aussi les trouver en pharmacie.

  • Consommer des aliments riches en fibres, à chaque repas.

Les fruits et légumes (surtout crus ; chaire, peau, pépin,…), les céréales complètes (riz, pâtes, pain complet…), les légumineuses (lentille, pois cassé, pois chiche, haricot rouge…), les fruits secs sucrés (raisins, abricots secs,…), les fruits à coque (noix, amande…)

 

Conférence 5 à 7 de l’Institut Pasteur de Lille – 23 mai 2017 – Comment le microbiote peut-il influencer notre santé ? – Docteur Corinne Grangette, Inserm.

Le charme discret de l’intestin – Giulia Enders – 2015